Photo de Nicolas Baker

Rencontres "Circulations en librairie" Les damnées de la mer

Circulations en librairie est un cycle de rencontres autour d’ouvrages récemment parus en librairie qui abordent des questions au cœur de l’axe Circulations de la MSH Mondes.

La première rencontre aura lieu le vendredi 2 avril de 14h à 15h30. Nous aurons le plaisir d’accueillir Camille Schmoll, géographe, directrice d’étude à l’EHESS, qui nous parlera de son livre Les damnées de la mer. Femmes et frontières en Méditerranée, éd. La Découverte, 2020. Michèle Baussant, historienne et membre de l’ISP, assurera la discussion.

En raison des conditions sanitaires, la rencontre aura lieu uniquement par visioconférence. Merci aux personnes souhaitant y assister d’écrire à circulationsmshmondes@gmail.com afin d’obtenir les informations nécessaires à la connexion.


Les damnées de la mer
Femmes et frontières en Méditerranée

Camille Schmoll

Editions La Découverte

Longtemps, les femmes ont été absentes du grand récit des migrations. On les voyait plutôt, telles des Pénélope africaines, attendre leur époux, patientes et sédentaires. Il n’était pas question de celles qui émigraient seules. Elles sont pourtant nombreuses à quitter leur foyer et leurs proches, et à entreprendre la longue traversée du désert et de la Méditerranée.Fondé sur une recherche au long cours, menée aux marges de l’Europe, en Italie et à Malte, ce livre est une enquête sur la trace des survivantes. Au fil des récits recueillis, il restitue leurs parcours, de déchirements en errance, de rencontres en opportunités. Entre persécutions, désir d’autonomie et envie d’ailleurs, les causes de leur départ sont loin d’être simples et linéaires. Les Damnées de la mer offre ainsi une remarquable plongée dans leur vie quotidienne, dans des centres d’accueil où leur trajectoire est suspendue, dans l’attente d’une reconnaissance de cette Europe qui souvent les rejette. L’ennui et la marginalisation sont omniprésents. Mais ces femmes sont également résistantes et stratèges, à la recherche de lignes de fuite. En restituant les multiples facettes de ces destinées, ce livre décline l’histoire des migrations en Méditerranée au féminin. Il refuse les clichés binaires qui opposent la migrante-victime à la migrante-héroïne pour adopter le point de vue de l’expérience des femmes : non sans tensions, l’autonomie qu’elles mettent à l’épreuve apparaît à la fois comme le support et l’horizon de leur projet migratoire./p>