Hauran VII

Hauran VII

Hauran VII
Demeures de l’Antiquité tardive dans les villages de Syrie du Sud (Batanée et Saccée), IIIe - VIe siècle

Ce volume traite d’une catégorie particulière d’habitations antiques de Syrie du Sud, que nous avons qualifiées de demeures ou de résidences. L’objectif est de les distinguer de l’architecture domestique plus hétérogène constituée par les petites habitations, de nombreuses fois remaniées, des villages anciens restés à l’abandon. Ces demeures se caractérisent par leurs hautes façades, les nombreuses ouvertures qui les animent, la présence d’un riche décor sculpté et celle de portiques. Elles témoignent d’une grande maîtrise de la taille du basalte, unique matériau de construction disponible pour les murs et les toitures, et démontrent l’excellente exploitation de ses qualités de résistance. L’utilisation de l’arc en plein cintre et d’un module de base a favorisé le développement d’une architecture modulaire, adaptable en plan et en élévation. De grandes, de moyennes et de petites demeures organisées autour d’une cour ont été édifiées, le plus souvent indépendantes, mais parfois mitoyennes. Entre 2002 et 2008, les vestiges de quarante-trois bâtisses ont été étudiés dans onze villages de la Batanée et de la Saccée, ainsi que douze édifices, de nature différente, utiles à la compréhension des contextes villageois. Malgré la présence de mangeoires, plus ou moins nombreuses selon les cas, ces demeures ne sont pas des établissements agro-pastoraux : elles sont souvent équipées d’un vestibule, d’espaces de réception, d’une pièce dérobée et d’équipements sanitaires. Elles renseignent sur l’existence d’une classe de notables installés dans ces agglomérations, administrateurs locaux, agents du pouvoir, curiales, manieurs d’argent ou militaires.


This volume deals with a particular category of ancient dwellings in southern Syria, which we have referred to as mansions or residences. The aim is to distinguish them from the more heterogeneous domestic architecture made up of small dwellings altered many times, in old abandoned villages. These residences are characterized by their high facades, the numerous openings which adorn them, the presence of a rich sculpted decoration and that of porticoes. They indicate a great mastery of dressing basalt, the only construction material available for walls and roofs, and demonstrate the excellent use of its intrinsic strength. The use of the semicircular arch and of a basic module favoured the development of a modular architecture, adaptable in plan and in elevation. Large, medium and small homes organized around a courtyard were built, most often detached but sometimes terraced. Between 2002 and 2008, the remains of forty-three buildings were studied in eleven villages of Batanée and Saccée, as well as twelve buildings, of different types, useful for understanding the village contexts. Despite the presence of a varying number of mangers, these residences are not agro-pastoral establishments: they are often equipped with a vestibule, reception areas, a hidden room and sanitary equipment. They provide information concerning the existence of a class of notables settled in these agglomerations: local administrators, dignitaries, clerics, financiers or soldiers.