Histoire romaine

Histoire romaine

Tome II D’Auguste à Constantin

L’histoire de l’empire romain a tout pour séduire le lecteur moderne, qui pourra puiser dans son récit bien des leçons sur le temps présent : des personnages hors norme, des portraits de « monstres » façonnés par une historiographie hostile, mais aussi une capacité de résilience qui a permis à un État, né d’une cité installée sur les bords du Tibre, d’imposer sa domination pendant plusieurs siècles et d’assurer à une partie du monde une période de paix qu’elle n’a jamais connue depuis lors.

Mieux appréhender l’histoire de l’empire romain de l’avènement du principat (29/27 av. J.-C.) jusqu’à l’édit de Milan (313), en mettant en particulier en exergue les ressorts de son gouvernement qui ont alimenté ses capacités de conquête, de résistance et de résilience dans des circonstances parfois difficiles, tel est l’enjeu de ce livre. Il dévoile ce qui fit la force de cet empire mondial, le premier de ce genre, aux limites jusqu’alors inégalées, des extrémités des Îles britanniques aux bordures du Caucase et du plateau iranien, des rives de l’Atlantique à celles de la Caspienne et de la mer Rouge, des bords du Danube aux confins du désert saharien. Ses relations avec le monde extérieur, considéré comme « barbare », un temps contenu au-delà d’une ligne de défense, un limes mouvant, puis sans cesse renforcé, constituèrent une préoccupation des princes qui se succédèrent, soucieux d’assurer la protection de l’empire et de son cœur, l’Italie.

Dans ce livre aux multiples facettes, quatre des meilleurs spécialistes de l’histoire de Rome dressent un portrait vivant de cet empire qui domina le monde. Le lecteur croisera au fil des pages empereurs, princes, membres de la famille impériale et « maréchaux » que les sources littéraires, tout empreintes de la pensée sénatoriale, se sont plu à distinguer ou à proscrire, mais aussi, au travers de la documentation épigraphique, d’autres moins illustres, qui ont voulu, de même, laisser une trace de leur existence.


Michel Christol est professeur émérite d’histoire romaine à l’université de Paris-1.
Pierre Cosme est professeur d’histoire ancienne à l’université de Rouen depuis 2010.
Frédéric Hurlet est professeur d’histoire romaine à l’université Paris Nanterre et membre de l’Institut universitaire de France.
Jean-Michel Roddaz est professeur émérite d’histoire romaine à l’université de Bordeaux-Montaigne